Témoignages des collégiens

Stagiaires en 2019-2020:

 

Je souhaitais effectuer mon stage au sein du laboratoire de recherche Persyval Lab parce que j’aime beaucoup l’informatique en général et la programmation en particulier. J’ai été gâté ! En effet, le thème du stage correspondait parfaitement à mes attentes et m’a permis de découvrir différentes facettes de la recherche scientifique. Les visites des différents sites m’ont sensibilisé aux divers métiers qu’on peut exercer dans ce domaine.

J’ai énormément apprécié l’ambiance joviale et l’organisation équilibrée de la semaine. On avait nos marques et on savait ce qu’on devait faire chaque jour. J’ai bien aimé visiter les sites situés sur le campus. J’ai été particulièrement attiré par le prototype final de la voiture télécommandée. Guidés au départ, nous avons travaillé à deux d’une manière autonome par la suite. J’ai été intéressé par les différentes manipulations car on voyait concrètement le résultat. Et le dernier jour du stage, j’ai été fier de présenter le fruit de notre travail et de faire la démo devant les parents et les organisateurs. Grâce à ce stage, j’ai pu découvrir l’environnement où travaillent certains chercheurs. Cela m’a ouvert l’esprit sur les métiers de la recherche scientifique. J’ai vu de près comment se fait le travail en équipe et comment chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Enfin, j’ai aimé la pause méridienne avec mes camarades. J’ai pu ainsi faire plus ample connaissance avec d’autres collégiens ayant les mêmes centre d’intérêt.

Anis

 

Tout d’abord, ce stage d’observation m’a beaucoup plu, parce que le fait de fabriquer un objet que j’ai moi même imaginé était incroyable, car nous sommes passés de l’imagination du projet à son assemblage final en passant par les plans, le prototype en taille réduite et la programmation de la carte Arduino, le tout, en une semaine.


J’ai d’autant plus apprécié le moment où nous avons appris à nous servir de la découpeuse laser que l’on a utilisée pour découper le bois qui formait les contours de notre coffre-fort morse.


Le résultat final du coffre fut agréable à voir : lorsque l’on tapait le bon code (en morse mais qui était traduit en alphabet latin que nous connaissons) une petite lumière verte s’allumait et le verrou de la porte s’ouvrait. Si un code erroné était tapé, une lumière rouge s’allumait nous indiquant qu’il y avait une erreur. Comme nous ne savons pas écrire le morse couramment, nous avons gravé dans le bois (grâce à la découpeuse laser) l’alphabet morse sur un coté du coffre.


Ensuite, pendant ce stage, j’ai beaucoup aimé les visites et présentations de plusieurs laboratoires de l’UGA , notamment lorsque, mercredi, nous sommes allés visiter un des data centres du campus. Le fait de voir ces grosses étagères d’une tonne chacune remplies de stockage et tous les enjeux qu’elles représentaient m’a énormément plu.

Grégoire

 

Le format de la semaine m’a beaucoup plus car nous avions le temps de mener à bout notre projet et de découvrir des laboratoires de pointe.


J’ai beaucoup apprécié les matinées durant lesquelles j’ai pu faire connaissance avec les autres participants au stage et avec nos tuteurs Malik et Germain. C’était un privilège d’avoir accès à tous les outils du Fab-Lab et d’utiliser un langage de programmation que nous ne connaissions pas pour réaliser notre projet.


Les après-midis ont été une succession de découvertes. Nous avons eu la chance de visiter :
- Le Gipsa-Lab ou nous avons pu voir un projet sur l’automatisation des drones,
- la programmation sur les cartes arduino en langage C qui a été très utile pour le prototypage de notre projet,
- la visite d’un data centre,
- la découverte de l’Internet Of Things où nous avons pu mieux comprendre les capteurs qui nous entourent,
- et la découverte de l’algorithmique présentée par des étudiants.

Tao

 

Je souhaiterais vous parler d’un projet réalisé au Persyval – lab qui m’a beaucoup intéressé : le prototypage d’une boîte morse.

Le concept de notre boite morse était de communiquer en tapant notre message en morse, ensuite ce message est converti grâce a une carte Arduino en message laser : quand le laser s’allume longtemps, il envoie un — et quand il s’allume brièvement il envoie un ●. Pour différencier les lettres entre elles, le laser s’éteint plus longtemps. Cette alternance de signaux permet donc de créer des messages. Puis ces messages laser sont interceptés par le récepteur laser d’une autre boite morse qui les traduit grâce à l’Arduino en lettres de l’alphabet qui s’affichent sur un écran.

C’était super, merci à tous !

Rayan

 

J’ai trouvé ce stage de 3ème très intéressant. Je pense que c’est une vraie opportunité pour des collégiens de pouvoir découvrir le fonctionnement d’un laboratoire de recherche en informatique et en mathématiques appliquées, comme l’IMAG.

Lors de ce stage, j’ai pu avoir un aperçu des possibilités de la recherche scientifique, ainsi que de l’organisation d’un Fab-Lab. J’ai eu l’occasion d’observer différents métiers, principalement celui d’enseignant-chercheur, lors des visites de l’après-midi.

De plus, la conception d’un objet connecté, le matin au Fab-Lab, m’a beaucoup plu. Grâce à ce projet, j’ai pu apprendre les bases de la programmation. Notre programme était traité puis effectué à l’aide d’une carte Arduino. J’ai également beaucoup appris au sujet des circuits électriques. Ce projet reliait donc informatique, électronique, mais également utilisation de diverses machines du Fab-Lab, autant de notions qui m’ont passionné.

Nous avons en outre abordé des problèmes basiques de mathématiques appliquées. Par exemple, l’après-midi du vendredi, à l’IMAG, nous avons participé à plusieurs jeux dans la thématique de l’informatique débranché.

En conclusion, j’ai adoré ce formidable stage qui m’a ouvert de nombreuses perspectives vers l’avenir.

Pierre

 

Stagiaires en 2018-2019:

 

Ce stage m’a permis d’en apprendre plus sur les métiers que l’on pouvait retrouver dans la fac notamment celui d’ingénieur en informatique. [...] Nous en avons appris beaucoup sur la conception d’un projet technologique et la programmation, de plus cette expérience a été très instructive par rapport au fait de réaliser un projet en groupe.

Jules

 

J’ai découvert et appris de nouvelles choses très intéressantes sur les sciences en général, et surtout en informatique, en robotique et en programmation. J’ai pu faire des visites de sites (musée de l’informatique et Data centers de l’IMAG…) et assister à des exposés faits par des enseignants-chercheurs et des étudiants en thèse. On a pu ainsi découvrir des informations sur les nanosatellites du CSUG (Centre Spatial Universitaire de Grenoble), sur les drones, sur les IoT (Internet of Things), sur l’IHM (Interaction Homme Machine)…J’ai assisté aussi à des démonstrations de projets faits par des doctorants notamment sur la réalité augmenté. J’ai également fait des activités ludiques sur les mathématiques et les algorithmes. De plus, chaque jour, j’ai pu réaliser un projet avec de nouveaux camarades en utilisant le matériel mis à disposition à l’open space du FabMSTIC avec l’aide du responsable de stage.

Noé

 

C’est la découverte de la réalité augmentée qui m’a le plus marqué pendant mon stage. [...] J’ai bien aimé la réalité augmentée car c’est très varié et quand cette technologie sera plus accessible, dans quelques années, je pense qu’elle pourra être appliquée à beaucoup de domaines différents, comme la médecine par exemple.

Clément

 

J’ai beaucoup aimé l’après midi où nous sommes allés visiter l’équipe d’ingénierie de l’IHM autour de la réalité augmentée surtout quand nous avons testé les casques avec les hologrammes. La fabrication de notre robot m’a énormément plu, le travail en groupe m’a beaucoup apporté et j’ai adoré faire le codage de notre robot. J’ai passé une super semaine, l’organisation était très bien faite, cela nous a permis de visiter plusieurs laboratoires. Cette semaine m’a confortée dans l’idée de faire un métier dans l’informatique.

 Siriane

 

Ce qui m’a le plus plu : La réalité augmentée. [...] J’ai donc vraiment beaucoup aimé cette découverte, tant sur le potentiel de la réalité augmentée que sur les technologies utilisées.

 Alexandre

 

Ce stage fut très inspirant, intéressant et créatif pour moi. J'ai particulièrement apprécié pouvoir créer mon "propre" robot et je suis déçu de ne pas pouvoir refaire ce stage...

 Côme

 

Avant mon stage, je m'attendais à voir des personnes qui parleraient de leurs fonctions et à découvrir à quoi ressemblait un laboratoire. Pour moi, un laboratoire était une salle avec des instruments de chimie posés sur des paillasses. J'ai donc vu qu'il n'était pas uniquement conçu comme cela. Mon stage a donc été à la hauteur de mes attentes et bien plus, car nous avons conçu un robot. J'ai donc ainsi pu découvrir beaucoup d’environnements différents et concevoir un robot.

 Mathias

 

Stagiaires en 2017-2018:

 

Cette expérience sera très importante pour mon orientation professionnelle. Tout d’abord, je trouve que ce stage est allé plus loin que la simple observation car on a manipulé et créé un objet connecté. Cela a permis de se rendre compte de chaque étape du prototypage et de l'utilisation des différentes machines. Ce sont pour ces raisons que ce stage n’est pas comme les autres, qu’il est passionnant et qu’il faut continuer à le proposer. Lors de la mise en œuvre du prototype, la découpeuse laser est la machine qui m’a le plus impressionné car je n’en avais jamais vu une en fonctionnement et cela m’a donc permis d’en connaître les avantages et les contraintes. Ce sont grâce à ces machines que nous avons pu réaliser notre projet sans trop de difficultés. Lors de la visite du calculateur Froggy, on nous a présenté cette plateforme qui permet à plusieurs laboratoires de l’Université de lancer des calculs complexes et de les résoudre en un minimum de temps. Le système de refroidissement de cette machine est très innovant et ne dépense que peu de ressources énergétiques.

Erwan

J’ai découvert quelques notions de programmation permettant de piloter la carte électronique Arduino pour par exemple faire avancer/reculer la voiture grâce aux moteurs , allumer les 2 leds qui décoraient la voiture, activer le module wi-fi. Une fois la programmation finie, Germain a assemblé sur un support de pile les éléments suivants : les 2 moteurs, la carte Arduino avec son module wi-fi. J’ai ensuite dessiné la forme du robot voiture sur Sketchup, on l’a transformée en 3D pour pouvoir utiliser la découpeuse laser. La découpeuse laser a donc découpé les feuilles de papier que j’ai ensuite assemblées avec de la colle pour obtenir la structure du robot voiture. Afin de renforcer cette structure papier, je l’ai recouverte de papier vinyl plastifié et ai intégré la partie électronique. Après toutes ces étapes, j’étais pressé de voir comment ce robot voiture allait se comporter d’autant plus que j’allais pouvoir le piloter grâce à mon téléphone portable…. cela a été un fort moment car le robot voiture fonctionnait correctement. J’ai trouvé ce projet très intéressant, d’ailleurs j’essaie maintenant de modifier le programme écrit initialement et voir si je parviens à changer le comportement du robot voiture.

Lucas   

                                                                                                                                        

Stagiaires en 2016-2017:

 

Grâce à ce stage, j’ai pu en savoir plus sur les métiers qui se pratiquent au sein des laboratoires de recherche, comme par exemple chercheur en mathématiques appliqués, ingénieur en informatique ou enseignant chercheur.  J’ai également découvert les activités et projets que vous menez, comme les thèses avec publication des résultats. Ce qui m’a le plus plu dans ce stage est le moment où nous avons fait le projet d’objet connecté. En effet, tout ce qui concerne la fabrication, la conception et la création d’objet ou de robot m’intéresse beaucoup. [...] Enfin, j’ai trouvé l’équipe très accueillante et j’ai apprécié d’être avec d’autres amis du collège.

Léo

 

Stagiaires en 2015-2016:

 

Je tiens tout d'abord a remercier grandement mes tuteurs de stage ainsi que les personnes qui ont permis la réalisation de mon stage. Cette semaine a été remplie de découvertes pour ma part et répond parfaitement à ce que j'attendais de ce stage. En effet, j'ai trouvé très intéressant le projet au FabLab qui consistait à concevoir un objet « connecté » (dans le cadre du stage ce fut un détecteur de mouvement relié à mon smartphone) non seulement parce qu'il m'a permis d'utiliser différentes machines que je ne connaissais pas auparavant mais aussi car j'ai pu nettement élargir mes connaissances dans le domaine informatique. Les visites de laboratoire et entreprises on été aussi très intéressantes, je n'imaginais pas que le monde de la recherche ou de l'université en général fonctionnait comme ce que j'ai pu observer et cela n'a pu que confirmer mon envie de me diriger vers ce secteur à l'avenir. Le fait que j'ai pu réaliser mon stage avec d'autres élèves de mon collège joue aussi un rôle important dans ce stage car cela a permis de dissiper le stress lors du premier jour ou les moments gênants que j'aurais pu rencontrer pendant mon stage si j'avais été seule. Pour conclure, ce stage a été donc très bénéfique pour moi, et je remercie donc encore une fois les personnes qui ont permis à celui-ci de voir le jour ainsi que les personnes qui m'ont prise en charge durant toute sa durée.

 Hélène

 

En toute honnêteté, je ne suis pas du genre à apprécier l'informatique, l'électroniques etc. Mais durant ce stage, j'ai tout de même appris à voir des choses qui m'ont plu, sans me focaliser seulement sur le coté "geek". J'ai par exemple, aimer visiter les espaces des différentes entreprises, voir le fonctionnement de chaque université. J'ai également apprécié le projet proposé, que nous réalisions quotidiennement, et qui était de mon point de vue, pris très à cœur aux yeux de tous, que ce sois stagiaires, adultes etc. Concernant ce qui m'a marqué, c'est un petit serveur, très obéissant, gentil et qui attire beaucoup l'attention : Robair. Celui-ci est un robot géniale, que j'ai adorer contrôler, je ne l’oublierais jamais, c'est une expérience rare, qui je pense, ne tombe pas aux mains de tous. Quand on me parlait de robot, je me disais qu'il n'y en avait qu'à la télévision, et là, cette semaine, j'en ai fait l'expérience: diriger un robot. C’était super! Si j'avais l'occasion de le piloter tout les jours, je ne m'en lasserais jamais! En bref, durant ce stage j'ai découvert de nombreuses choses, qui impact beaucoup dans la vie de tout les jours, mais que nous nous y posons pas vraiment de questions, comme par exemple, qui crée les sites Internet?

En clair, si vous avez la possibilité d'un jour venir au FabLab je vous le conseil vivement! Je suis sure que vous aller aimer, et que une des choses que vous allez voir, va vous plaire énormément et vous marqué.

 Katia

 

J’ai observé une découpeuse laser, deux imprimantes 3D, une thermoformeuse et une découpeuse vinyle. J’ai visité le Gipsa-Lab.  On a vu des gros drones et des petits drones. On a vu voler des petits drones et on les a aussi vus dans une télévision et on a pu voir les caméras qui voyaient les drones. Certaines caméras ne voyaient pas les drones. Après, on a écouté des exposés en anglais d’étudiants sur le réchauffement climatique et les roues spéciales des voitures. On a imprimé un autocollant Mario pour découvrir comment on programme la découpeuse vinyle. On est allé dans un autre bâtiment pour faire des problèmes de maths à modeler. On a visité les salles de cours sur ordinateur. Il y avait des salles P.C., des grandes et des plus petites, il y avait aussi une salle Mac. On a vu des enseignants qui donnaient des cours supplémentaires à des étudiants; on a pu regarder dans la salle et sur le tableau il y avait des inscriptions qu’on n’arrivait pas à lire et qu’on n’a pas comprises. On aussi vu des des étudiants qui faisaient des TP sur PC. On a été au forum des entreprises. Il y avait un buffet pour le petit déjeuner et on en a mangé puis on a joué avec le robot construit à la FabLab. Ensuite, on a visité le bâtiment et écouté des conférences quelques minutes. C’était des enterprises qui se présentaient. On a fait un tour dans le 1er et le 2ème étage pour voir les stands après les conférences. C’était des étudiants qui rencontraient des entreprises pour après leurs master si ils était intéressés et pour trouver un travail. Après on est allé manger dans la maison Jean Kunztmann, pour un buffet avec beaucoup de choix et c’était bon. Un monsieur est venu et nous à emmenés à l’IREM (Institut de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques). Il nous a expliqué sur quoi et comment travaillent les chercheurs de l’IREM. Une équipe de recherche qui nous a donné une feuille de travail sur les mathématiques en Mésopotamie. Les mésopotamiens utilisaient le système sexagésimal, c’est à dire qu’il comptait en base 60.  Ils nous ont expliqué des choses sur les plus court chemin, les méridiens et les boules transformées en carte. Une équipe de recherche nous a fait jouer à des jeux de logique. 

Sarah

 

Durant ce stage à l'UGA plus précisément au Fablab nous avons appris plein de choses. Nous avons découvert plusieurs choses. Nous nous sommes amusés tout en travaillant et nous nous sommes épanouis. Nous avons visité plusieurs chose comme l'IREM (institut de recherche en mathématique) nous avons visité un bâtiment ou il y a tous les serveurs de l'Université et enfin pour finir depuis le début du stage nous avons commencé un projet r2d2. C’est un projet que nous avons inventé. Ce projet est un détecteur de mouvement relié à notre téléphone . lorsque quelqu’un entre dans ma chambre je reçois un SMS du détecteur qui me préviens que quelqu’un est rentré dans ma chambre. Et nous en avons fabriqué un chacun comme souvenir. C’était  une chose inoubliable. Merci pour cette semaine inoubliable et j'espère y revenir dans l'avenir pour mes études.

Deniz

 

J'ai beaucoup aimé l'organisation du stage et son projet (détecteur de mouvements relié au téléphone), le stage faisait appel à un développement de notre autonomie et nous a permis de découvrir et manipuler différents matériels et les appareils: fer à souder,imprimante 3D,découpeuse vinyle,micro-contrôleur et découpeuse laser... les différentes visites l'après-midi nous ont permis d'observer le déroulement d'une journée au saint d'un lieu professionnel (Gipsa-lab). J'ai beaucoup aimé ce stage par sa grande diversité et par son projet réaliser en autonomie.

Hugo

 

J’ai été très satisfait de mon stage de troisième à la FAB LAB et dans les différents labos comme le GIPSA Lab. Nous avons visité des laboratoires et découvert comment et dans quels les chercheurs et étudiants travaillent. Cela m’a permis de faire et de voir des choses que je ne connaissais pas. En particulier, j’ai beaucoup aimé les activités pratiques très intéressantes de conception du projet « R2D2 » comme la programmation et l’utilisation des machines (thermo formeuse et fer à souder).

J’ai aussi beaucoup aimé lorsque nous sommes allés à l’UFR pour le forum des entreprises où j’ai vu comment se passaient la présentation des différentes entreprises, les  rencontres  entre recruteurs et  demandeurs  d’emplois. Nous  avons pu interroger certaines personnes pour connaître les conditions de travail. On nous a aussi montré comment étaient diffusées les images de la salle principale jusqu’aux autres amphis. J’ai aussi beaucoup apprécié visiter les services informatiques où l’on a vu à quoi ressemblait une salle serveur de maintenance informatique, puis on nous a aussi proposé une activité sur ordinateur avec des chercheurs.

Cela m’a beaucoup plu, et je recommanderai à d’autres élèves de venir si vous prenez d’autres stagiaires l’année prochaine.

Mathieu